Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Femmes dans l'Histoire

Les Femmes dans l'Histoire

Blog d'Histoire sur le thème de la femme. Périodes abordées : Antiquité, Moyen-Âge, Renaissance, Epoque moderne, Epoque contemporaine.


La « jeunesse » de Jeanne d’Arc

Publié par Céline sur 8 Juin 2010, 20:24pm

 

Article de Françoise Michaud-Fréjaville, « La « jeunesse » de Jeanne d’Arc dans les traités en sa faveur », Cahiers de recherches médiévales et humanistes, 12 spécial | 2005

 

 

    jeanne_d_arc.jpg

 

 

"À dix-sept ans, elle avait chassé les Anglais d’Orléans et mené le roi Charles VII jusqu’à Reims ; à dix-neuf ans, elle tint tête aux juges de Rouen et alla dignement à la mort : c’était une toute jeune fille que Jeanne d’Arc. Des témoins des séances du tribunal de Rouen s’attachèrent, lors du procès en annulation, à souligner la contradiction entre la finesse, la prudence (c’est-à-dire la sagesse) des réponses de l’accusée et son âge réel. Maître André Marguerie souligna : « elle était jeune […] quoique prudente en ses réponses » et Pierre Cusquel rappela que « malgré ses presque vingt ans, elle était toute simple, et […] ignorante du droit, bien qu’elle répondît avec prudence ». Dans une étude précédente au sujet de la désignation anthroponymique de Jeanne, j’avais déjà souligné le flou entretenu, me paraissait-il, entre la mise en avant de la jeunesse de l’héroïne et l’usage du sobriquet La Pucelle, la jeune fille, aussi lorsque m’est parvenue l’invitation à participer à ces journées consacrées à Jeanne d’Arc, mon sujet m’est apparu évident : essayer d’analyser l’argument de la jeunesse dans le système de mise en pièce de la condamnation de Rouen, à travers les traités qui furent utilisés par les promoteurs du procès « en nullité »."

 

La suite en cliquant ici

Commenter cet article

La librivore 23/06/2010 08:47


J'avoue que j'ai eu du mal à accrocher à cet article. Je n'en ai pas vraiment vu l'intérêt. Il s'attache à des points de détail qui font perdre la vue d'ensemble et l'intérêt historique du
personnage. La jeune fille qui parce qu'elle est inspirée, et sous la tutelle de Dieu (qui est encore une figure masculine), va pouvoir renverser pendant un laps de temps les valeurs de son époque.


Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents